Pourquoi s’intéresser à la Qualité de l’Air Intérieur (QAI) ?

En raison de la pandémie de COVID 19, la qualité de l’air intérieur fait aujourd’hui l’actualité. Pourtant, avec la loi sur l’environnement « Grenelle II », l’État a légiféré en 2010 sa surveillance dans certains Établissements Recevant un Public sensible. En effet, nous passons 85% de notre temps dans des lieux clos. Nous respirons de nombreuses effluves polluantes dont l’effet pervers est démultiplié par la concentration de CO2. Or, selon l’OMS*, une meilleure qualité d’air pourrait nous faire gagner jusqu’à neuf mois de vie !

Afin d’accompagner les collectivités, l’ADEME (Agence de la transition écologique) a édité ses recommandations dans le guide « Ecol’air ». Pour garantir un air sain, elle passe en revue les systèmes de ventilation, les méthodes de désinfection, les outils de surveillance et les grilles d’évaluation.

 

Quels sont les points essentiels à retenir ?

 

*Organisation Mondiale de la Santé