Pollution et maladies respiratoires : soyons vigilants !

Rush hour traffic with smog.related:

La pollution atmosphérique urbaine progresse de manière continue ces dernières années. L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) estime que les niveaux de pollution atmosphérique ont progressé de 8% entre 2008 et 2013(1).  Ainsi, 8 citadins sur 10 sont aujourd’hui exposés à un air trop pollué, soit une concentration excessivement élevée de ces fameuses particules fines. L’OMS recommande une concentration maximale de 10 microgrammes/m3 en moyenne annuelle. Sans surprise, les villes de plus de 100 000 habitants sont les plus exposées à ces fortes concentrations. Le record est établit à 36 μg/m3 ! L’Agence de Santé Publique France évalue, quant à elle, à au moins 48 000 le nombre de décès causés par la pollution en France. Cela représente 9% de la mortalité nationale(2) !

 

La pollution, facteur aggravant des maladies pulmonaires

 

L’asthme touche environ 4 millions de Français, entraîne près de 200 000 passages aux Urgences, 100 000 hospitalisations et cause plus de 900 décès chaque année(3). Comme l’explique l’OMS, « les plus gros facteurs de risque pour le développement de l’asthme sont les substances et particules qui sont inhalées et peuvent provoquer des réactions allergiques ou irriter les voies respiratoires« (4). D’ailleurs, les admissions hospitalières pour crise d’asthme augmentent lors de forts pics de pollution, indépendamment des conditions climatiques. En outre, « on a également associé l’urbanisation à une augmentation des cas d’asthme, mais on ne connaît pas clairement la nature exacte de ce lien » ajoute l’OMS.

Les enfants ne sont pas en reste. S’il concerne toutes les tranches d’âge, l’asthme est « la maladie chronique la plus courante chez l’enfant », assure  l’OMS. Selon l’INSERM, 15% d’entre eux sont atteints de cette pathologie, soit en moyenne l’équivalence de 3 enfants asthmatiques par classe(3)… On dénombre 40 000 hospitalisations pédiatriques pour cause d’asthme tous les ans, un chiffre en constante augmentation. Qui plus est, une étude menée dans 10 villes européennes(5) montre que 14% des cas d’asthme chez les enfants seraient liés à la pollution automobile.

Or le nombre de personnes atteintes est très probablement sous-estimé. Contrairement aux idées préconçues, « on peut avoir de l’asthme sans sifflement », avertit l’allergologue Pierrick Hordé. «C’est parfois un frein au diagnostic », précise-t-il dans une interview accordée au journal Le Monde. En dehors du sifflement, la maladie se manifeste par un essoufflement, parfois une toux chronique. Dans certains cas, des crises sont provoquées à l’effort.

 

Détecter l’asthme

 

La spirométrie, par les mesures du VEMS, de la CVF et du rapport VEMS/CVF est l’examen nécessaire au dépistage, au diagnostic, à l’évaluation de la sévérité, au choix du traitement médical et au suivi des maladies pulmonaires.

Principalement réalisé par des pneumologues, cet examen n’est pas suffisamment pratiqué conformément aux recommandations françaises(6). En 2030, on estime que le nombre de pneumologues devrait baisser de 20 % par rapport à 2009(7)En France, il n’est pourtant pas nécessaire de fournir de certificat d’aptitude pour réaliser une spirométrie. Il existe des laboratoires compacts et complets de la fonction pulmonaire pour réaliser des mesures très fiables : CVF, CV, VEMS, VRE, VRI, DEP, DEM et comparaisons des valeurs prédictives pré et post médication. Sans calibration, le spiromètre portatif Spiroscout permet par exemple de visualiser les résultats un en clin d’œil grâce à son logiciel très convivial.

En France, le test de Spirométrie correspond à l’acte codé : GLQP012 (Spirométrie standard) de la CNAM. Il comprend la capacité vitale forcée (CVF) et la capacité vitale lente (CV). Il est côté à 40,28 €.

Références :

  • http://www.lefigaro.fr/sciences/2016/05/12/01008-20160512ARTFIG00284-en-ville-8-habitants-sur-10-respirent-un-air-trop-pollue.php
  • http://sante.lefigaro.fr/actualite/2016/06/21/25114-pollution-48000-morts-par-an-france
  • https://www.lesouffle.org/wp-content/uploads/2018/04/Dossier_Presse_1227-min.pdf
  • https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/asthma
  • https://erj.ersjournals.com/content/early/2013/03/20/09031936.00031112
  • http://splf.fr/wp-content/uploads/2016/11/reco-asthme-re%CC%81sume%CC%81-2016.pdf
  • https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/article200912t1.pdf