Optimiser la visite médicale d’aptitude des sapeurs-pompiers

Face aux contraintes opérationnelles de leur activité, les sapeurs-pompiers (SP) sont scrupuleusement suivis sur le plan médical. Conformément à l’article 5 de l’arrêté du 6 mai 2000, l’aptitude médicale des sapeurs-pompiers volontaires (SPV) et celle des sapeurs-pompiers professionnels (SPP) est évaluée lors d’une visite médicale d’admission au moment du recrutement et annuellement lors d’une visite médicale de maintien en activité(1). Ce suivi médical est réalisé par le Service de Santé et de Secours Médical (S.S.S.M) des Services Départementaux d’Incendie et de Secours (SDIS). Il permet d’évaluer la santé physique et psychologique des sapeurs-pompiers. Découvrez notre sélection d’appareils pour optimiser la visite médicale d’aptitude des sapeurs-pompiers.

Spiromètre sans calibration

Le métier de sapeur-pompier est un métier à haut risque sanitaire. Les SP sont régulièrement exposés à des substances toxiques (fumée, gaz, poussières, particules, fibres…). De ce fait, ils ont plus de risques de développer des pathologies respiratoires. Il est donc nécessaire de réaliser une spirométrie (CVL – CVF – VEMS – Tiffeneau – DEP) lors de chaque visite de médecine d’aptitude.

La majorité des  spiromètres nécessitent d’être calibrés. Ils doivent être régulièrement vérifiés afin de garantir l’exactitude des valeurs mesurées. Le groupe de travail ATS/ERS recommande d’effectuer un contrôle quotidien(2). Il conseille également de faire une calibration après chaque déplacement de l’appareil.

Mais il existe actuellement sur le marché des spiromètres sans calibration tel que le spiromètre portatif Spiroscout. Compte-tenu des fréquences de calibration recommandées, cette station d’ERF (Explorations Fonctionnelles Respiratoires) sans calibration permet un gain de temps et assure la précision des résultats obtenus.

 

Avantages

  • Un gain de temps
  • Des résultats fiables
  • Mesures complémentaires des résistances (en option)

ECG communicants

Selon une étude publiée dans la revue scientifique Circulation, l’exposition à des températures extrêmes ainsi que la production d’efforts physiques intenses, entraînent un risque accru d’infarctus chez les sapeurs-pompiers(3). En effet, les pathologies vasculaires sont la seconde cause de mortalité des SP en France. Ce constat  confirme l’importance de réaliser l’ECG lors de la visite médicale d’aptitude des sapeurs-pompiers.

SCHILLER propose différents modèles ECG compatibles avec les logiciels de santé utilisés par le SSSM des SDIS. En France, les trois logiciels principalement utilisés pour la gestion médicale des sapeurs-pompiers sont:

  • Médisap, outil développé par la société A Propos,
  • Diadème, développé par Antibia,
  • et ESP Med, proposé par CS programm.

Ces logiciels informatiques permettent la centralisation des dossiers médicaux du personnel du département. Ils gèrent aussi la planification et la mise à jour des visites d’aptitude.

Pouvant être synchronisés avec ces différents progiciels, l’ECG de repos CARDIOVIT FT1 à écran tactile et l’ECG sans fil MS12 (version Bluetooth ou USB) offrent de nouvelles perspectives à la médecine d’aptitude.  En effet, ces appareils communicants permettent au praticien en charge de la visite la possibilité de réceptionner instantanément l’ensemble des données du patient au travers de la worklist. Par ailleurs, une fois l’électrocardiogramme réalisé, le médecin peut intégrer automatiquement les résultats de l’examen au dossier médical au format PDF.
En cas d’anomalie, le médecin peut consulter l’avis d’un cardiologue ou prescrire des examens complémentaires. Par exemple, le test d’effort, l’échographie cardiaque ou encore un scan des artères coronaires.

Avantages

  • Un meilleur suivi patient
  • Des tâches administratives réduites
  • Un transfert immédiat des résultats dans le dossier patient
  • Ecran tactile qui facilite la formation à l’utilisation
  • 3 niveaux d’interprétation avec ETM (Pédia, sport et adulte)

 

 Bilan complet de la composition corporelle

Face aux conditions extrêmes auxquelles il est exposé lors des interventions, le corps des sapeurs-pompiers est fortement sollicité. De ce fait, leur condition physique et sportive est déterminante à l’exercice de leur métier, l’évolution de leur santé physique doit être surveillée tout au long de leur carrière.

L’impédancemètre médical de classe III Tanita DC 430 MA-P offre une analyse précise de la masse corporelle.

En effet, il permet d’évaluer les paramètres suivants :

  • Poids ;
  • L’Indice de masse corporelle (IMC) ;
  • La masse graisseuse ;
  • La masse musculaire ;
  • L’Eau Corporelle Totale (TBW) ;
  • La masse osseuse ;
  • L’évaluation de la constitution physique ;
  • L’indice de graisse viscérale ;
  • Le taux métabolique de base (BMR) ;
  • L’indicateur du taux métabolique de base ;
  • Et l’âge métabolique.

 

Ce bilan complet apporte des informations capitales sur la condition physique des SP. Utilisé pour le dépistage des pathologies liées au poids et à la composition corporelle, il peut également effectuer le suivi des maladies telles que le diabète.

>> Egalement disponible sans colonne

Avantages

  • Utilisation intuitive
  • Conforme aux directives MDD (Classe III)
  • Imprimante intégrée

Un 2 en 1 : Hypertension & artériopathies oblitérantes des membres inférieurs (AOMI)

Le niveau de stress élevé et le rythme de travail soutenu confrontent les sapeurs-pompiers à des risques d’hypertension artérielle (HTA) (4). Cette dernière peut avoir des répercussions sur la santé, il est donc essentiel de garder la tension des pompiers sous contrôle.

Grâce au MESI ABPIMD, le praticien va pouvoir mesurer automatiquement la tension des patients mais également leur Index de Pression Systolique (IPS). Cet examen complémentaire a pour fin de détecter les artériopathies oblitérantes des membres inférieurs (AOMI). Touchant plus de 12 % de la population, cette pathologie dans 70% des cas asymptomatique. Cependant l’absence de prise en charge de l’AOMI peut entraîner des complications (amputation, décès, …).  Par ailleurs, une AOMI est souvent associée aux maladies coronariennes et cérébro-vasculaires. Ainsi, ne pas dépister l’artériopathie oblitérante des membres inférieurs est donc un obstacle à la prévention cardiovasculaire.

Avantages

  • Résultats en moins d’une minute
  • Examen non invasif et sans douleur
  • Utilisation intuitive (utilisable par un infirmier ou un médecin)
  • Mesure automatique et simultanée (suppression des risques d’erreur)
  • Valeurs prédites facilement interprétables

 

Références :

(1)    https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000765094

(2)    http://splf.fr/wp-content/uploads/2014/07/RMR2006_pftERS.pdf

(3)    https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/20682-Infarctus-les-pompiers-sont-plus-a-risque

(4)    https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0003392816302189