Salle d'examen équipée

3 conseils pour l’équipement de votre cabinet médical

L’installation du cabinet médical est une étape importante dans la carrière d’un médecin généraliste. C’est un espace de travail où vous allez passer de nombreuses heures chaque jour, d’où la nécessité d’aménager ce lieu de manière réfléchie afin d’optimiser votre temps et de garantir le confort à vos patients. Gardez à l’esprit que votre cabinet médical constitue votre vitrine, celle-ci donne une première impression aux personnes qui franchissent le seuil de votre porte.

Aménager efficacement la salle d’attente

De nombreux patients appréhendent leur visite chez leur généraliste, il faut donc les rassurer en aménageant une salle d’attente spacieuse et agréable. Privilégiez une décoration et des couleurs à votre image, tout en restant sobre, le but étant de mettre à l’aise votre patientèle. Evitez également tous les signaux faisant penser à un environnement médicalisé ou les affiches martelant des messages anxiogènes peu appropriés pour certaines personnes qui appréhendent la visite chez leur médecin. La salle d’attente doit, dans la mesure du possible, être séparée de l’accueil ou du secrétariat pour préserver l’intimité des patients.

Le minimum requis pour équiper votre salle d’attente :

  • Un nombre suffisant de fauteuils d’attente assortis et confortables. N’oubliez pas des sièges adaptés aux enfants. Pensez également à privilégier des sièges facilement nettoyables.
  • Une table basse avec des revues pour tous les publics
  • Un coin pour les enfants avec des petites chaises et quelques jouets récupérés

Equiper la salle d’examen avec le mobilier médical adéquat

Pour recevoir vos patients dans de bonnes conditions, votre salle d’examen doit comprendre :

  • Un bureau assez grand pour accueillir votre ordinateur et votre imprimante mais aussi des rangements
  • Un fauteuil confortable réglable en hauteur et deux autres en face de votre bureau pour vos patients
  • Un meuble de rangement pour ranger et classer tous vos documents et papiers
  • Une table ou un divan d’examen. Il en existe plusieurs types à des prix très variables qui démarrent à quelques centaines d’euros et grimpent jusqu’à plusieurs milliers d’euros pour les divans électriques les plus perfectionnés.

Avec quel matériel médical équiper son cabinet ?

Le matériel de base du généraliste :

  • Thermomètre
  • Otoscope
  • Divan d’examen et draps d’examen
  • Balance médicale pour adulte et une autre pour bébé
  • Marteau à réflexe
  • Stéthoscope
  • Tensiomètre classique ou électronique
  • Débitmètre de pointe
  • Electrocardiographe (ECG)
  • Trousse d’urgence
  • Mallette médicale pour les visites à domicile

L’équipement nécessaire pour votre cabinet dépend beaucoup de votre situation géographique, de votre type d’installation (isolée ou en groupe) ou encore de vos spécialités. Dans le cas où vous pratiquez la gynécologie, la pédiatrie ou la médecine du sport, l’équipement médical nécessaire variera en fonction de votre spécialité.
Selon une étude réalisée auprès des généralistes du département de l’Ain, parmi les équipements médicaux les plus utilisés, on trouve les bandelettes urinaires, le débitmètre de pointe et le lecteur de glycémie. Pour l’examen cardiologique, le stéthoscope est un indispensable pour tout généraliste, il va de pair avec un tensiomètre. L’ECG est quasi-indispensable pour les médecins de campagne alors qu’en ville les patients auront plutôt tendance à se rendre aux urgences en cas de problèmes cardiaques. Plus de détails sur cette étude dans le paragraphe suivant.

Lire aussi -  Épreuve d’effort en cabinet : la pratique émergente

Equipements médicaux les plus utilisés selon une étude réalisée dans l’Ain

Cette étude réalisée en 2003 porte sur un échantillon de médecins généralistes de l’Ain. Des questionnaires ont été soumis pour récupérer des informations sur leur taux d’équipement en dispositifs médicaux.

Voici un résumé de l’étude qui concerne trois grandes catégories d’équipement médical, à savoir le matériel d’examen gynécologique, le matériel d’examen pédiatrique, l’électrocardiographe et le matériel d’urgence.

Matériel d’exploration

Concernant le matériel d’exploration, les médecins sont 97 % à être équipés de bandelettes urinaires, 94 % à posséder un débimètre de pointe, 84 % un lecteur de glycémie et 80 % des écouvillons pour prélèvements biologiques. Miroir laryngé et doppler vasculaire sont quant à eux présents chez respectivement 55 % et 25 % des médecins.

Matériel d’urgence

Pour les premiers secours, plus de neuf médecins généralistes sur dix sont équipés avec le matériel suivant :

  • Bandes élastiques adhésives : 99,5 %
  • Seringues et aiguilles : 99 %
  • Désinfectants divers : 98 %
  • Boîte de petite chirurgie (suture) : 97 %
  • Gants non stériles : 95 %
  • Stéristrips : 95 %
  • Trousse d’urgence : 95 %
  • Compresses stériles : 95 %
  • Fils à suture : 95 %
  • Anesthésique local : 94 %
  • Lames de bistouri : 93 %
  • Matériel d’examen cardiologique
  • Plus d’un médecin sur deux possède le matériel d’examen suivant :
  • Stéthoscope adulte : 100 %
  • Tensiomètre classique : 97 %
  • Tensiomètre électronique : 47 %
  • Brassard enfant : 88 %
  • Electrocardiographe (ECG) : 86 %
  • Brassard adulte obèse : 66 %
  • Chronomètre : 52 %
  • Stéthoscope pédiatrique : 52 %
  • Matériel d’examen gynécologique
  • Doigtiers : 98 %
  • Matériel pour frottis cervico-vaginaux : 91 %
  • Pommade lubrifiante : 91 %
  • Spéculum gynécologique classique : 87 %
  • Pinces gynécologiques : 81 %
  • Matériel d’examen pédiatrique
  • Pèse-bébé : 98 %
  • Mètre ruban : 98 %
  • Toise enfant : 89 %
  • Brassard enfant : 88 %
  • Echelle vision enfant : 67 %